Comment se déroule la déclaration d’impôt d’un auto-entrepreneur ?

micro entrepreneur declaration impot

Vous êtes dans l'auto-entreprenariat et vous souhaitez connaître les réglementations de 2021 concernant les déclarations d'impôts ? Ou bien, vous êtes un tout nouveau auto-entrepreneur qui veut apprendre à faire ses déclarations d'impôts ? Notre article vous donnera les informations nécessaires !

Auto-entrepreneur : déclaration d'impôt obligatoire

Les auto-entrepreneurs sont sous l'obligation d'effectuer une déclaration d'impôt, et ce, malgré le passage au prélèvement à la source de l'impôt, annoncé le 1er  janvier de l'année 2019.

La déclaration d'impôt permettra de déterminer le montant de l'impôt sur le revenu généré par l'activité auto-entrepreneur, et la déclaration se fait à l'aide d'un formulaire 2042-C Pro, un document complémentaire à la déclaration de revenus du foyer fiscal.

Auto-entrepreneur : guide de la déclaration d'impôt

Un auto-entrepreneur est redevable de l'impôt sur le revenu. Il est perçu via deux méthodes différentes :

  • Le prélèvement à la source de l'impôt ;
  • Le versement fiscal libératoire de l'impôt.

Le prélèvement à la source de l'impôt se fait via un versement des comptes mensuels ou trimestriels, à noter que ce régime s'applique par défaut aux auto-entrepreneurs.

Concernant le versement fiscal libératoire de l'impôt, l'auto-entrepreneur peut choisir cette méthode au moment de la création de sa micro-entreprise (il peut tout aussi bien la choisir par la suite).auto entrepreneur guide declaration impot

Quelle que soit la méthode, les revenus d'auto-entrepreneur seront ajoutés aux restes du revenu du foyer fiscal. Cela permet de connaître le montant global de l'impôt sur le revenu. Il représente aussi le chiffre d'affaires après abattement, ce dernier sera ensuite ajouté aux autres sources de revenus du foyer. Cela permet aussi de savoir si l'auto-entrepreneur est, oui ou non, imposable, et s'il s'avère qu'il l'est, cela participera alors à connaître sa tranche d'imposition dans le but de déterminer la nature du barème qui sera appliqué.

À noter que si la micro-entreprise exerce plusieurs activités qui appartiennent à des catégories différentes, il est impératif de les distinguer et de les séparer, car chaque activité possède un taux d'abattement qui lui est propre.

Pour un auto-entrepreneur, les obligations comptables sont facilitées. Il n'y a aucun besoin de déposer un bilan comptable ou "liasse fiscale" au niveau de l'administration.

Afin de déclarer les revenus de l'activités (ou des activités), l'auto-entrepreneur doit simplement remplir une déclaration complémentaire de revenus en utilisant un formulaire 2042-C Pro, ceci étant une déclaration complémentaire des revenus des professions non salariées.

Il suffit ensuite de joindre le dit-formulaire à une déclaration des revenus du foyer fiscal et de le remettre chaque année entre le mois d'avril et le mois de juin.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*